• Boyhood

    BoyhoodUn dîner sous la ramure d'augustes arbres et une longue toile avec le film Boyhood de Richard Linklater.

    J'avoue je me suis beaucoup agitée sur mon fauteuil le dernier tiers du film, gagnée par des impatiences dans le bas du dos comme quand je lutte contre le sommeil ...

    Ce film était un pari (filmer les mêmes acteurs sur 12 ans) et s'il tient de ce point de vue là sa promesse (les physionomies évoluent effectivement), le reste n'est que survolé. Rien ne peut être fouillé.

    Certains critiques soulignent la présence de référence à l'histoire de la dernière décennie (heureusement ai-je envie de leur dire) ...

    J'ai surtout été gênée par la non-représentativité de l'Amérique qui nous y est représentée ... Pas d'obèse, pas de noir, un seul latino dont "la mum" a été la rédemptrice (il apparaît deux fois dans le film : la première fois pour faire des travaux chez elle - elle lui conseille de suivre des cours du soir, la seconde fois comme manager dans un restaurant - il la remercie et lui apprends qu'il a sa licence ...).

    Pas inoubliable en somme.


    Boyhood Bande-annonce VO


  • Commentaires

    1
    Vendredi 25 Juillet 2014 à 12:52

    Bien j'attendrai pour le voir alors !! Douce journée 

    2
    Vendredi 25 Juillet 2014 à 17:08

    Cela peut effectivement attendre une diffusion TV ... Même si les avis, y compris dans la presse, sont partagés.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :