• Echos des autres arts

    Coups de projecteur en matière d'arts plastiques, de musique, de danse, de cinéma ou de théâtre (voire de télévision) ...

  • J'ai regarder en replay "Je voulais juste rentrer chez moi" en replay hier matin :


    Je voulais juste rentrer chez moi
    Je voulais juste rentrer chez moi Bande-annonce VF

    J'ai été touché par la naïveté de Patrick qui pour en finir et rentrer chez lui comme le lui ont promis les inspecteurs, qui souhaitent juste trouver un coupable parce qu'ils ont la pression de la juge et du procureur ... (au diable la justice ...) reconnaît un double crime qu'il n'a pas commis.

    Au delà des conséquences pour lui et de sa détention de 15 ans et de tout ce que cela implique comme subisses, mais aussi comme soutien (avec la figure de Marco qui le prend sous son aile), Yves Rénier prend le parti de nous montrer les conséquences sur sa famille. Et surtout le combat opiniâtre de sa mère, qui convaincue de son innocence remue ciel et terre pour que cette dernière soit reconnue.

    Le film est actuellement disponible en replay et une rediffusion est annoncée le 31 janvier 2018 à 22h35 sur France 2.


    votre commentaire
  • Nous sommes allés hier après-midi (en  deux temps parce que Grand A s'ennuyait, que c'était nul, qu'il n'y avait que des vieux, qu'il avait des devoirs ... etc, donc que j'ai pris le pli de le déposer à la maison pour que Mademoiselle A et moi profitions ...) découvrir les clichés des 26 exposants de cette édition.

    Le plaisir de retrouver Gérard (mais rater Bernard ...).

    Pour moi, trois coups de cœur parmi les photographes :

    • pour ces photos très artistiques et sa maîtrise notamment de la lumière : Benoît Outrey

     

    8èmes rencontres naturalistes Seichamps Nature8èmes rencontres naturalistes Seichamps Nature

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    • pour les mêmes raisons sans doute, mais cette fois-ci avec des animaux : Jean-Luc HEILI

     

    8èmes rencontres naturalistes Seichamps Nature

     

    8èmes rencontres naturalistes Seichamps Nature

     

     

     

     

     

     

    8èmes rencontres naturalistes Seichamps Nature

     

    Et puis nous avons fait une belle rencontre avec Sandrine Grandjean qui exposait quelques uns des ses Z'animaux Sauv'âges et permettait aux petites (et aux grands le cas échéant) de colorier leur animal totem (parce qu'elle est également art thérapeute)

    Ses loups de Sainte Croix m'ont tout particulièrement plu mais tout son univers rend tribu aux animaux ...

    8èmes rencontres naturalistes Seichamps Nature

    8èmes rencontres naturalistes Seichamps Nature

    Si cela vous tente, l'exposition est encore ouverte aujourd'hui. Nous devons y retourner avec Mademoiselle A. qui souhaite profiter de l'animation du CPIE de Champenoux.

    8èmes rencontres naturalistes Seichamps Nature


    4 commentaires
  • Nuit de la lecture 2018Elle m'avait donné la date lors du concert du 15 décembre dernier ...

    Nous avons échangé cette semaine pour confirmer l'horaire car la communication était assez confidentielle pour ce qui était organisé au niveau de la médiathèque du Haut du Lièvre ...

    Je l'ai retrouvé hier soir avec plaisir ... le temps du spectacle, du rangement des instruments et puis du pique nique qui a suivi, d'abord avec les spectateurs puis avec la sympathique équipe de la médiathèque.

    Merci Aissate et à tout bientôt voisine ;)

    Nuit de la lecture 2018


    votre commentaire
  • Pourquoi Hugo ?

     

    C'est à cette invitation à la conférence spectacle de Chamalo, dans le cadre des jeudis de la culture de la ville d'Essey-lès-Nancy que j'ai répondu hier soir ....

    Sans trop savoir ce que j'allais découvrir, mais parce que, pour une fois, j'étais disponible un jeudi soir.

    Arrivée dans la salle, l'artiste accueille les uns, les autres avec chaleur et émotion quand c'est notamment son ancienne professeur de français, qui l'a ouvert à la littérature, qui se présente à lui.

    Puis une fois l'élue attendue arrivée, la représentation débute.

    Chamalo nous dit "son Hugo", pourquoi ce géant l'a marqué et accompagné. Dans une intervention mêlant des extraits de l’œuvre du géant avec son histoire :

    • l'ouverture au Beau et à l’œuvre de l'artiste grâce à sa professeur de français, sur les bancs de la chartreuse de Bosserville grâce à la lecture de la mort de Gavroche sur la barricade

    Les Misérables, 5ème partie, Livre I, Chapitre XV

    • un soutien trouvé dans la lecture de ses textes lorsque la vie l'a forcé à renoncer à son projet professionnel
    • des travaux menés pendant plus de 11 ans sur un projet de thèse sur la clôture narrative chez Victor Hugo
    • de la beauté et de la force de la langue

    Chamalo nous dit aussi cet Hugo qui le touche par ses engagements politiques en faveur des plus vulnérables, par ses textes sur l'enfance ...

    Après une courte pause, Chamalo nous livre son texte Hymne à l'enfance, florilège des plus beaux textes de Hugo organisée en plusieurs parties :

    • la joie de l'enfance,
    • puis la douleur liée à la mort de Léopoldine,
    • et une ouverture sur les enfants créés par Dieu pour le bonheur quand nous les asservissons ou que la faim, la guerre, le travail les avilissent ...

    Des moments d'intense émotion notamment parce que Chamalo est vrai, sincère, généreux et complètement habité par son texte.

    L'envie, au-delà de la comédie musicale Les misérables souvent écoutée notamment ces dernières années

     de relire ou de découvrir de nouveaux textes du grand écrivain.

    Et puis également le plaisir après la représentation de feuilleter une partie des ouvrages consacrés à Hugo qu'avait apporté Chamalo, et notamment de découvrir ses talents d'artiste plastique.

    Hasard du calendrier, ce matin, Vianney Huguenot a introduit sa chronique sur France Bleu Sud Lorraine, consacrée aujourd'hui à Hériménil par une citation de Hugo, tirée des contemplations :

    "Chaque homme dans sa nuit s'en va vers sa lumière."

    Et c'est aussi exactement ce que fait Chamalo sur scène.

     


    votre commentaire
  • Alors qu'Anne-Dauphine Julliand, la réalisatrice, est de nouveau touchée par le départ précoce d'un enfant puisqu'Azylis a rejoint lundi sa sœur Thaïs, je vous engage vraiment à aller voir la leçon de vie que nous offrent Ambre, Camille, Charles, Imad et Tugdual.

    Et les mistrals gagnants


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique