• Grosse colère

    Je suivais la page Citoyennes-citoyens contre le FN jusqu'à hier matin. Malgré quelques passages de ligne jaune ...
    Mais là franchement je ne peux plus...

    Parce que cette publication d'hier n'est pas acceptable et parce qu'ils se sont montrés aussi intégristes que ce et ceux qu'ils dénoncent...

    Grosse colère

     

    Je leur ai signifié de bon matin combien c'était inaudible pour moi et nauséabond de récupérer la résistance et de considérer que les usagers sont des collaborateurs.

    Mon commentaire a été supprimé sans autre forme de procès (c'est tellement facile, un petit clic en douce, quel courage...) et je ne peux plus que consulter leurs publications.

    Alors oui je persiste et je signe : j'ai compris aux autres commentaires que j'ai lu que le rédacteur était choqué des termes employés pour qualifier les grévistes. Est-ce une raison valable d'être aussi extrémiste dans ses propres propos et façon de faire ? Je n'en suis vraiment pas convaincue.

    " Un jour peut venir où le courage des hommes faillira, où nous abandonnerons nos amis. Mais ce jour n'est pas arrivé. [...] Aujourd'hui nous combattrons pour tout ce qui nous est cher sur cette bonne terre. "  dit Aragorn dans le Seigneur des anneaux pour motiver ses troupes avant la bataille.

    Et ce qui m'est cher c'est notre humanité. Ce sont les valeurs de liberté et de fraternité.

    Par vos mots, maintenus (comme Pilate 'ce que vous avez écrit vous l'avez écrit'...) Citoyennes-citoyens contre le FN dresse les gens uns contre les autres. Et de leur part, c'est presque criminel.

    Alors je vais les laisser se draper dans le mépris qu'ils ont révélé, dans leurs amalgames quasi obsessionnel visant à assimiler le FN aux nazis ...

    Si je déteste les idées d'extrême droite, j'abhorre tout autant ce visage là.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :