• La force des discrets de Susan Cain

    La force des discrets de Susan CainLe Livre de Poche - Octobre 2014 - ISBN : 9782253179887 - 349 pages

    Ce livre, prêté par un collègue, est sous-titré Le pouvoir des introvertis dans un monde trop bavard.

     J'ai parfois eu un peu de mal à entrer dans le livre car il est très américano-centré, mais le fait qu'il soit étayé par de nombreuses études scientifiques m'a ensuite tout particulièrement intéressé.

    Quelques passages et idées fortes qui ont retenu mon attention :

    p. 14 : intériorisation des injonctions parentales dont le cœur est l'anxiété

    p. 154 et suiv. : Une partie non négligeable de notre identité est régie par nos gènes, notre cerveau et notre système nerveux central. Les introvertis sont des individus à forte réactivité par rapport à la nouveauté (leur amygdale est plus réactive). Le cortex peut diminuer cette réactivité mais pas l'effacer complètement.

    p. 166 : La mémoire à court terme des introvertis est faible. Ils ont donc besoin de préparer les choses et de prendre du recul.

    p. 179 et suiv. : Les grandes caractéristiques des introvertis :

    • ils observent plus que la moyenne et sont plus réceptifs sensoriellement (avec une variabilité individuelle - pas forcément tous les sens)
    • ils tendent à limiter les surprises dans leur vie
    • ils sont mal à l'aise quand ils se sentent observés/jugés
    • ils développent une forte orientation spirituelle
    • ils n'aiment pas parler pour ne rien dire
    • ils ont une empathie très développée
    • ils aiment la musique, la nature, les arts
    • ils repèrent des subtilités imperceptibles pour les autres
    • leur conscience morale est aigue

    p. 182 : Ils présentent une variante du gène 5-HTT.

    p. 206 : Leur amygdale est plus réactive, plus sensible que la moyenne à la nouveauté. La réaction du système de récompense à la dopamine est elle moindre.

    p. 210 : Une variante d'un gène de régularisation de la sérotonine est également associée à l'introversion et à la sensibilité.

    p. 215 : Les introvertis sont programmés pour minimiser l'appel de la récompense et passer en revue les problèmes potentiels (d'où un temps plus long pour prendre les décisions qui sont souvent plus "prudentes").

    p. 289 : Les introvertis ont un besoin fort de recharger leurs batteries au calme en fin de journée car les sollicitations (relationnelles) les fatiguent.

    p. 294 : Les introvertis aiment les gens rencontrés dans un contexte amical. Les extravertis aiment eux les gens rencontrés dans un contexte de compétition.

    p. 299 : Les introvertis ont des difficultés à décoder les indices sociaux.

    p. 313 et suiv. : "L'une des plus belles choses que vous puissiez faire pour un enfant introverti, c'est de l'aider à travailler sa façon d'aborder la nouveauté." Ne pas surprotéger ou pousser mais donner progressivement confiance par des expositions graduées à la nouveauté.


  • Commentaires

    1
    Jeudi 29 Octobre 2015 à 17:40

    Merci pour ce résumé. Très intéressant

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :