• Quand Johann Strauss glisse une hémiole dans une partition ...

    Je me suis couchée moins bête que je ne m'étais levée hier grâce à ma seconde répétition au sein du grand chœur du GAM (Gradus ad Musicam).

    N'ayant eu qu'un seul prof de musique digne de ce nom au collège :

    • la prof d'allemand avait tenté de jouer le jeu ;
    • le 1er prof de musique s'est contenté de faire jouer de la flûte à bec aux élèves qui voulait bien suivre son cours ...
    • puis la prof de français nous faisait souvent faire ... du français ...

    j'ai en effet une somme considérable de lacunes en culture musicale générale (d'ailleurs m'sieur, j'aurai besoin de cours de rattrapage pour annoter mes partitions car je ne suis pas certaine que toutes mes prises de notes soient orthodoxes ...).

    Donc au plaisir de chanter, s'ajoute celui de la découverte de nouveaux mots. Celui de la semaine, que je vous partage, est donc l'hémiole (à ne pas confondre avec la frégate Hermione ou Hermione Granger pour les fans d'Harry Potter).

    Pour faire court, cette écriture consiste à introduire du ternaire dans du binaire (ou inversement).

    Et quand hémiole il y a dans une partition de 1866, c'est un anachronisme car cette figure est plus fréquente dans la musique baroque.

    Le Beau Danube bleu que nous préparons pour le concert du Nouvel An (retour aux sources car à l'origine l’œuvre avait été écrite pour chœur et orchestre) comporte quelques unes de ces figures de style qui nécessitent de décoller le nez de la partition et de suivre le chef ...

     Nous l'interpréterons dans le texte, ce qui nécessite aussi de dépoussiérer mon allemand et de revoir la prononciation.


  • Commentaires

    1
    Vendredi 12 Septembre 2014 à 08:36
    barbibouille

    J'ai longtemps fait de la musique mais je ne connaissais pas cette figure de style... hum hum.


     


    Ca te plait?


     


    Je m'imagine chanter en allemand... hihihi ce serai plus qu'un défit pour moi!! 

    2
    Vendredi 12 Septembre 2014 à 15:14

    J'ai adoré chanter en chorale pour çà, la richesse des rencontres, la culture musicale, chanter dans des langues que je ne parlerai sans doute jamais dans un autre contexte !! Tu vas passer une belle année !!

    3
    Vendredi 12 Septembre 2014 à 17:07

    Mon petit plaisir (le Beau Danube bleu ne veut pas sortir de ma tête aujourd'hui ...)

    Comme les enfants ont les leurs

    Nous retrouvons le chemin du Bonheur

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :