• Pourquoi Hugo ?

     

    C'est à cette invitation à la conférence spectacle de Chamalo, dans le cadre des jeudis de la culture de la ville d'Essey-lès-Nancy que j'ai répondu hier soir ....

    Sans trop savoir ce que j'allais découvrir, mais parce que, pour une fois, j'étais disponible un jeudi soir.

    Arrivée dans la salle, l'artiste accueille les uns, les autres avec chaleur et émotion quand c'est notamment son ancienne professeur de français, qui l'a ouvert à la littérature, qui se présente à lui.

    Puis une fois l'élue attendue arrivée, la représentation débute.

    Chamalo nous dit "son Hugo", pourquoi ce géant l'a marqué et accompagné. Dans une intervention mêlant des extraits de l’œuvre du géant avec son histoire :

    • l'ouverture au Beau et à l’œuvre de l'artiste grâce à sa professeur de français, sur les bancs de la chartreuse de Bosserville grâce à la lecture de la mort de Gavroche sur la barricade

    Les Misérables, 5ème partie, Livre I, Chapitre XV

    • un soutien trouvé dans la lecture de ses textes lorsque la vie l'a forcé à renoncer à son projet professionnel
    • des travaux menés pendant plus de 11 ans sur un projet de thèse sur la clôture narrative chez Victor Hugo
    • de la beauté et de la force de la langue

    Chamalo nous dit aussi cet Hugo qui le touche par ses engagements politiques en faveur des plus vulnérables, par ses textes sur l'enfance ...

    Après une courte pause, Chamalo nous livre son texte Hymne à l'enfance, florilège des plus beaux textes de Hugo organisée en plusieurs parties :

    • la joie de l'enfance,
    • puis la douleur liée à la mort de Léopoldine,
    • et une ouverture sur les enfants créés par Dieu pour le bonheur quand nous les asservissons ou que la faim, la guerre, le travail les avilissent ...

    Des moments d'intense émotion notamment parce que Chamalo est vrai, sincère, généreux et complètement habité par son texte.

    L'envie, au-delà de la comédie musicale Les misérables souvent écoutée notamment ces dernières années

     de relire ou de découvrir de nouveaux textes du grand écrivain.

    Et puis également le plaisir après la représentation de feuilleter une partie des ouvrages consacrés à Hugo qu'avait apporté Chamalo, et notamment de découvrir ses talents d'artiste plastique.

    Hasard du calendrier, ce matin, Vianney Huguenot a introduit sa chronique sur France Bleu Sud Lorraine, consacrée aujourd'hui à Hériménil par une citation de Hugo, tirée des contemplations :

    "Chaque homme dans sa nuit s'en va vers sa lumière."

    Et c'est aussi exactement ce que fait Chamalo sur scène.

     


    votre commentaire
  • Aujourd'hui, j'ai enfin répondu à mon ancien directeur de Maîtrise en Sciences et Techniques, Charles GACHELIN, qui me demandait au printemps, lorsque nous lui avons tous écrit pour ses 80 ans à la demande de sa famille, ce que je devenais ...

    Et j'ai voulu lui parler de mon mémoire d'économiste soutenu au CNAM en 2005 et consacré aux impacts de l'abandon d'un grand projet d'aménagement en me basant sur l'exemple des territoires concernés par le canal Saône-Rhin.

    Le site que j'avais mis en ligne à l'époque n'est plus mais le corps du mémoire, hors annexe, est toujours en ligne sur le site du CLAC.

    Et j'ai aussi constaté que l'article de presse de l'Est Républicain et que mon mémoire figuraient dans la bibliographie de l'ouvrage Rhin-sud : un territoire en devenir ? qui fait fait partie de la collection Territoriales de l’université de technologie de Belfort-Montbéliard (ISBN : 978-2-914279-36-9 - 2007).

    Etonnement ...

    Ce travail me semble tellement loin maintenant ...


    1 commentaire
  • Et 2 graines de bananes, dont la taille m'a étonné pour le dernier de la série des étrennes 2018 :

    J'ai la banane # 0


    3 commentaires
  • Fraisier des bois mignonette pour ce second pot :

    Ramène ta fraise # 0


    1 commentaire
  • Une étrenne qui va me et vous tenir en haleine ...

    J'amène l'apéro # 0


    2 commentaires