• 1 commentaire
  • Deux belles découvertes de ces dernières semaines :


    1 commentaire
  • Alors que certains continuent, prétendument au nom de tous, ...
    1. de bloquer les transports en commun et d'empêcher certaines familles d'être réunies en cette période de fête ;
    2. de porter atteinte à l'économie avec des entreprises contraintes à tourner au ralenti par faute de matières premières malgré le recours accru au transport routier (merci dit la planète ...)
    3. de compliquer le quotidien des plus fragiles d'entre nous qui ont besoin de travailler, même pour un salaire de misère mais dont les trajets de banlieue à banlieue sont juste devenus un vrai cauchemar
    ... et cela alors même que le gouvernement a déjà lâché du lest pour eux (cherchez, vraiment l'erreur) ...

    .......... d'autres se mobilisent pour que les médecins retrouvent leur place aux seins des instances qui gèrent les hôpitaux où ne siègent plus que des administratifs sans aucune compétence métier mais mus par la seule logique budgétaire et comptable et les règles imposées par leurs ARS respectives ...


    1 commentaire
  • Ne te sous-estime pas en te comparant aux autres. C'est précisément parce que nous sommes tous différents que nous sommes tous uniques.
    Ne fixe pas tes buts en fonction des autres. Toi seul sais ce qui est bien pour toi.
    Sois toujours à l'écoute de tes plus profonds désirs. Tiens à eux, comme tu tiens à la vie, car sans eux, la vie n'est rien.
    Ne laisse pas ta vie filer entre tes doigts en songeant au passé ou en rêvant à l'avenir.
    Vis ta vie, jour après jour, et tu vivras ainsi intensément chaque jour de ta vie.
    Ne baisse pas les bras tant que tu as encore quelque chose à donner. Rien n'est jamais perdu... tant que tu continues de lutter.
    N'aie pas peur d'admettre que tu n'es pas parfait ... C'est le lien fragile qui nous relie les uns aux autres.
    N'aie pas peur de prendre des risques. C'est en prenant des risques que le courage s'apprend.
    N'écarte pas l'amour de ta vie en prétendant qu'il n'existe pas. Le meilleur moyen de trouver l'amour, c'est de le donner ; le meilleur moyen de le perdre, c'est de le retenir prisonnier ; et le meilleur moyen de le garder est de lui donner des ailes.
    N'étouffe pas tes rêves. Ne pas avoir de rêves, c'est être sans espoir ; être sans espoir, c'est errer sans but ...
    Ne fuis pas en avant tout au long de ta vie de sorte que tu oublies d'où tu viens ... et où tu vas.
    La vie n'est pas une course, mais un voyage dont il faut savoir goûter chaque étape.


    MAV - 04.04.1998


    votre commentaire
  • Le 2 décembre, j'ai achevé mon premier gilet freeform. Ce dernier a une longue histoire ...
    Au printemps 2018, j'ai sollicité les copines créatrices pour qu'elles m'envoient des contributions pour réaliser un tableau en art textile en prévision de l'exposition des artistes acséens. J'avais en tête la réalisation d'un projet Re-naissance.
    Et puis les mois ont passé, et les événements de la vie m'ont éloignés de la création.


    Et cet automne, je me suis réveillée ... Je me suis dit qu'il était temps que je donne vie à ces attentions et que je pourrai avec bonheur me confectionner un gilet freeform, ma cotte de mailles de bienveillance.
    J'ai profité de la vente 2019 de Donne-moi ta Main pour l'Etoile de Martin pour acquérir de belles feuilles en crochet, logiquement destinées à être des dessous de verres.
    J'ai trouvé sur etsy de superbes boutons en raku réalisés par une créatrice bretonne.
    J'ai remis la main sur mes crochets pour réaliser quelques petits morceaux avec les quelques filés mains que j'avais conservé lors du déménagement il y a un an.
    J'ai mis en place les différents pièces, avec du chaud sur les reins ...
    J'ai pensé à ceux qui nous ont quitté et notamment tonton Coco en fixant sur l'épaule droite le collier-coquillage en crochet réalisé à l'hôpital où nous étions allées le voir avec tatie ...


    J'ai bien chaud avec ce gilet 'doudou':

    Ma cote de mailles de bienveillance ...


    2 commentaires