• S’abandonner à la vie

    S’abandonner à la vieQui s'en remet à la vie se plonge dans la vie et dans son mouvement. Il ne se tient pas en retrait. Il ne se cramponne pas convulsivement à lui-même, mais s'abandonne au flux de la vie. Ainsi, quelque chose en lui peut s'épanouir et devenir vivant.

    S'abandonner, c'est le contraire de se retenir. Bien des gens se cramponnent à l'image d'eux-mêmes ; d'autres à leurs habitudes ou à leurs possessions, à leur réputation, à leur succès.

    Initions-nous plutôt à l'art de nous déprendre de nous-mêmes, de nous en remettre à la vie, et finalement à Dieu. ... Dans cette attitude d'abandon, il n'y a pas seulement de la confiance, mais aussi une grande liberté intérieure. Si je ne me sens pas obligé de tout faire par moi-même, alors je suis libéré de toute relation crispée au moi.

    Anselm Grün


  • Commentaires

    1
    Mardi 16 Octobre à 15:08

    difficile de lâcher prise, hein ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :