• Vous qui traversez l'épreuve, cette petite histoire vraie est pour vous. C'est une maman qui raconte ce que sa petite fille de quatre ans lui a fait découvrir.

    "Ce soir-là, mon cœur est lourd, mon corps pesant. J'entre dans la chambre de Céline pour l'embrasser, à l'heure où s'endort. "Tu sais maman, une croix... (Aurait-elle perçu ce que je vis ? Mes pensées défilent plus vite que ses mots. Une croix ? Oui, je sais !) Une croix c'est une fenêtre.

    - ?

    - Tu ne comprends pas... Regarde, maman".

    Ma petite fille, qui ne sait pas écrire mais seulement dessiner, s'assied sur son lit, prend un crayon- feutre et un papier pour m'aider à voir. Elle trace une croix et l'entoure d'un carré :"Tu vois maman, une croix c'est une fenêtre.

    "Mon cœur s'allège comme l'éclair, mon cœur à nouveau bat à l'endroit :"Ce que tu me dis est merveilleux. Je l'écrirai dans mon cahier pour te le redire quand tu seras grande." Et ma petite fille, déjà si grande, qui ne s'embarrasse pas avec la subtilité des verbes irréguliers, me répond l'air très assuré :"Ce n'est pas la peine, maman, je le sauverai toujours !"

    Cette petite Céline rejoignait ce proverbe Rwandais qui nous apprend la même espérance, la même confiance. "Quand le diable jette des pierres contre l'Église, les anges les ramassent pour continuer la construction."

    Pierre Trevet (Paraboles d'un curé de campagne)

    Source

     


    2 commentaires

  • 1 commentaire
  • 1Sans titre 2.jpg

    Seigneur continue à me donner, pour que je puisse partager.

    Continue à me pardonner pour que je sache être indulgent. 

    Continue à m’interpeller pour que je ne m’enferme pas en moi-même. 

    Continue à me demander pour que je ne capitalise pas. 

    Continue à me bousculer pour que je ne m’installe pas. 

    Et prends patience avec moi, pour que je ne me lasse pas de Te servir. 

     

    1 commentaire
  •  

     

    Il faut tout espérer, au risque d'être déçu.

    Il faut tout éprouver au risque d'être blessé, tout donner au risque d'être volé.

    Ce qui vaut la peine d'être vécu vous met forcément en danger.

    Gilles Legardinier

    Source


    2 commentaires
  • Comme un arbre 

     

    Comme un arbre, laisser courir la vie en moi jusqu’au bout de ses branches.

    Comme un arbre, plonger mes racines au plus profond de mon humanité, aussi loin, aussi bas que moi-même, sans craindre les pierres, la roche dure, les creux immenses et vides. 

    Comme un arbre, m’élancer bien droit, de tout mon être, vers toi, Seigneur, plus haut que moi-même, de toutes mes branches tordues, cassées ou trop courtes. 

    Comme un arbre, m’émerveiller de toi, mon arbre-frère, qui me laisse l’espace et le temps. 

    Comme un arbre, un tout petit arbre de la forêt immense.  

    Bernadette Rabréaude (Source)

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique