• Comme l'arbre

    Source


    2 commentaires
  • C'est en tout cas un adage biblique (Actes, 20 35). Mais il faut savoir aller au delà des mots car on peut recevoir autant voir plus quand on donne.

    C'est ce que j'ai vécu mercredi après-midi, lors de la fête organisée au CSMS de Blâmont pour fêter l'arrivée des pieuvres thérapeutiques.

    Au côté d'Alice, infirmière sur le site et ambassadrice du projet, qui ayant constaté les bénéfices des pieuvres pour les bébés plumes en Belgique dans une vie professionnelle antérieure, a proposé de transposer le projet pour les patients polyhandicapés de 0 à plus de 20 ans qu'elle accompagne.

    Il y a plus de bonheur à donner qu'à recevoir

    Si vous aussi vous voulez aider des bébés plumes ou des plus grands comme Adeline, n'hésitez pas (plus de détails ici).


    4 commentaires
  • Hier après-midi, je me suis offert une pause au musée départemental de Vic/Seille. Au menu, visite commentée de l'exposition consacrée au Saint Joseph Charpentier (et aux conditions du don de ce tableau par Percy Moore Turner, marchand d'art anglais, au musée du Louvre en 1948).

    Afficher l'image d'origine

    Un très riche moment (visite guidée et lecture d'extraits du livre Georges de la Tour de Pascal Quignard) qui au-delà des conditions du retour en France du Saint Joseph Charpentier a permis de revenir sur l'histoire de Georges de la Tour, les conditions d'obtention et d'attribution des œuvres ...

    Journées européennes du Patrimoine 2016

    J'ai tout particulièrement apprécié de pouvoir comprendre pourquoi le tableau du maître dépasse sa copie réalisée par l'atelier, conservée elle à Besançon au musée des Beaux-Arts et d'Archéologie (dépôt de la cathédrale de Besançon), pourtant d'excellente facture.

    Journées européennes du Patrimoine 2016

    À droite sur la photo l'original de Georges de la Tour  - À gauche la copie

    Au-delà des éventuelles conditions de conservation des deux œuvres, c'est notamment dans l'extrême finesse des petites touches de peinture que Georges de la Tour fait la différence. C'est particulièrement visible sur le front de Saint Joseph, au niveau de la pommette haute de Jésus et de sa main présente devant la bougie.

    Notre guide nous a également expliqué qu'alors que le maître avait fait le choix d'un fond de tableau marron foncé, la copie est sur du brique (d'où notamment la différence très marquée au niveau de la flamme de la bougie).

    Journées européennes du Patrimoine 2016

    Différences que vous ne distinguerez malheureusement pas sur les présentes photographies car il faut vraiment avoir le nez à deux doigts du tableau pour commencer à entrer dans le secret du Beau qui émane de ce clair-obscur.

    Journées européennes du Patrimoine 2016


     Quelques photos complémentaires de pierre taillée prises au sous-sol du musée qui abrite des collections reprises à l'hôtel de la monnaie voisin et des œuvres exhumées lors des fouilles dans les environs. Réaliser la clé de voûte me tente bien ... Les détails de la Pâmoison de la Vierge du maître de Chaource, artiste le plus marquant de la sculpture troyenne du XVème siècle c'est pour saisir le chemin qu'il nous reste à parcourir ...

    Journées européennes du Patrimoine 2016

    Journées européennes du Patrimoine 2016

    Journées européennes du Patrimoine 2016

     


    1 commentaire
  • Les rayons rasants du soleil en cette époque de l'année offrent de beaux levers de soleil ... Un spectacle donc je profite pleinement ...

    De beaux levers de soleil


    201609_LeverSoleil - Montage Vidéo Kizoa


    votre commentaire
  • Hommage à la grande guerre


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires